Enfin début avril / The beginning of April, finally

La première fois que je suis arrivée à Paris non pas en tant que touriste, mais en tant qu’amante de David, c’était le premier weekend d’avril. Je portais mes lunettes (que je détestais) parce qu’il m’avait dit que c’était ainsi que je lui plaisais. Je baignais dans cette sensation de décalage horaire, alors nouvelle pour moi. Il m’a emmenée marcher sur l’île de la Cité, où j’ai pour la première fois vu les arbres en fleurs devant la blanche cathédrale. Parler de ravissement ne me paraît pas exagéré. Depuis, je vais chaque année début avril contempler le jardin de Notre-Dame. C’est aussi cette date que David et moi avons choisie pour notre mariage quatre ans plus tard. Cette année, la floraison a eu deux semaines de retard, mais ça y est, nous sommes enfin début avril.

The first time that I came to Paris not as a tourist anymore but as David’s lover was on a first weekend of April. I was wearing my glasses (which I hated) because he’d told me he liked me that way. I was feeling that strange jetlag feeling almost for the first time too. He took me for a walk on Île de la Cité. The trees were in full bloom besides the cathedral: a pure delight. Since then, every year, in the first days of April, I go and gaze at the trees in Notre-Dame’s garden. That’s also the period of the year we picked for our wedding four years later. This year, the flowering was two weeks late, but I can breathe now, as the beginning of April has arrived, finally…

Image

Advertisements